You are currently viewing Sortir de ses croyances, ou continué de se mentir?

Sortir de ses croyances, ou continué de se mentir?

brain damage

Par nature, ma vision de la kinésiologie déniche, traque et recadre beaucoup de fantasmes, beaucoup de jolies histoires « spirituelles », beaucoup de « croyances » de folklore qui sont souvent des pansements qui compensent des blessures ou de profonds angles morts menant à un enfermement haut de gamme.

TANT DE CONSÉQUENCES ET DE CONSTRUCTIONS DU FAUX-MOI SUIVENT CES CROYANCES…

S’illusionner par ces conditionnements et tout ce folklore, c’est entrer dans l’aliénation et dans tous les besoins thérapeutiques qui en découlent.

Tout concept spirituel repose d’emblé sur un égo qui développe des pseudo-pouvoirs, ou encore qui développe des théories, des attitudes et des codes, sur ce que serait la dite spiritualité, la dite bonne conduite en ce monde.

Cherchez l’erreur, trouvez la mascarade et sortez de vos croyances ou bien continuez de vous mentir en utilisant ces concepts pour nourrir vos illusions, combler vos besoins, vos manques, panser vos blessures et renforcer vos illusions avec toutes ces belles histoires de pseudo-spiritualité, d’énergies, d’occultisme très à la mode.

Il est facile de rendre vos conditions de détention plus agréables jusqu’a mettre des barreaux en or à la cage, à la prison dans laquelle vous êtes enfermé.

Mais sachez que pour une personne libre, il n’est pas question de tous ces concepts qui sont des modèles premium et ultra-aboutit de mécanique d’aliénation.

Les illusions ne peuvent pas triompher de la vérité, pas plus qu’elles ne peuvent la menacer d’aucune façon. Et la réalité qu’elles nient ne fait pas partie d’elle.

Je vous invite à vous responsabilisé et surtout à vous libérer des conditionnements que des “thérapeutes-gourous”, des bien-pensants, ou vous-même, induisent, induisez, ou ont induit en exploitant vos peurs, par des techniques non cadrées en kinésiologie ou toute autre pratique, et une version très personnalisé de la bienveillance.

Pour beaucoup, ce texte n’aura aucune importance et sera oublié dans les quelques minutes qui suivent. Pour les autres je vous souhaite du courage et de la force sur le chemin de votre liberté et dans la conquête de votre résilience.