Nos missions et leurs limites:

Les méthodes proposées ont pour vocation de soulager des mémoires, souffrances et douleurs innées ou acquises au sein de cette existence; comme si ces mémoires, souffrances et douleurs étaient des filtres posés sur des lunettes qu’il faut nettoyer. 
 
Leurs but, est de permettre à chacun d’augmenter son niveau de liberté par rapport aux adaptations et réactions qui perturbent son existence, tant aux stimuli fortuits du quotidien qu’à ceux sciemment manipulateurs des individus ou des systèmes.
 
Afin d’atteindre cet objectif, l’être en demande doit accepter sans condition de ne pas chercher de justification à sa souffrance, ce qui a pour effet délétère d’y donner un sens. La souffrance n’a pas de sens, lui en donner un est une erreur qui n’a d’autre conséquence que d’enfermer le client dans un couloir qui mènera tôt ou tard vers la maladie mental ou physique et tous les besoins thérapeutiques qui en découlent.
 
La finalité des méthodes proposées est que le consultant ait, une fois soulagé de toute ou partie de ses souffrances émotionnelles, physiques ou mentales, un regard différent qui réinitialise sa façon d’être et lui confère la possibilité d’un nouveau départ.

Le praticien n’a pas à « penser » pour le client, pas plus qu’il n’a de conseils à donner, ni à lui dire ce qu’il doit faire dans la vie, ni de diagnostics à donner, affirmer ou infirmer. Le seul « plus » qu’il ait éventuellement à suggérer est la nature de l’information qui entrave le déroulement du processus de transformation si tel est le cas lors de la séance; sans interprétation personnelle (forcément aléatoire) et en laissant le patient libre de l’expression de son ressenti quant à cette information.
Le client est pleinement responsable du résultat qu’il doit aller chercher. Celui qui ne change rien, qui « n’incarne rien » ne voit rien changer est un consommateur de thérapie qui n’use des séances que comme un produit de bien-être ou une vidange ponctuelle à renouveler. Celui-ci a sa responsabilité dans la réussite ou l’échec d’une séance.
 
Si un client fait de la rétention (consciemment ou non, volontairement ou non) de ce qu’il lui faudrait lâcher ou partager, refoule d’une manière ou d’une autre (évitement, analyse ou autre artifice), ne change rien par confort ou facilité à ce qu’il sait erroné après une séance etc, les méthodes appliquées resteront sans les effets attendus.
 
Notre mission est d’aider les êtres à se libérer pour qu’ils soient ensuite aptes à acter efficacement pour eux-mêmes en autonomie, elle n’est pas de faire à leur place ou de leur éviter d’avoir à le vivre.
 
On peut regretter de n’avoir pu aider quelqu’un, mais le bon praticien s’implique comme peu le font et n’est pas plus coupable en cas d’échec que ne l’est un médecin qui n’a pu « sauvé » d’un cancer du fumeur son patient qui continuait de fumer, se sachant malade. 
 
 

Toute personne démédicalisée, en voie de démédicalisation ou atteinte de troubles psychiatriques profonds sera refusée et rediriger vers les spécialités médicales. 

Toute personne souffrant d’une maladie devra se soigner selon les conseils de son médecin spécialiste ou généraliste tant que cela est nécessaire. La maladie concerne le modèle médical, qui est réservé aux médecins. Nul en France, et mieux qu’eux n’est habilité et autorisé à y répondre.

Au-delà des croyances personnelles, chaque individu est différent et l’on ne peut présumer de la capacité de chacun à solutionner ses difficultés. 

Nous nous réservons le droit de refuser sans justification tout travail ou demande si elle est considéré comme incompatible avec les méthodes proposées ou farfelues. 

Les approches proposées ne sont pas une alternative à la médecine, ni une thérapeutique, ni une médecine parallèle, alternative ou naturelle. Elles sont à prendre en compte dans une démarche globale de l’individu et dans une expérimentation de la dimension globale de l’être en tant que complément de la connaissance médicale élargie.

Une vision de la kinésiologie basée sur l'anatomie, la neurologie et la physiologie du corps humain.

La kinésiologie telle qu’elle est pratiquée par l’institut est une approche basée sur l’anatomie, la neurologie et la physiologie du corps humain qui respecte les cadres et normes internationales. Elle n’intègre aucun élément ésotérique, mystique ou nouvel âge très à la mode actuellement. S’illusionner par ces conditionnements, c’est entrer dans l’aliénation et dans tous les besoins thérapeutiques qui en découlent.

Fondements:
La méthode proposée par l’institut s’appuie sur des connaissances approfondies en anatomie, biomécanique, neurophysiologie et physiologie musculaire. Elle utilise des tests neuro-musculaires précis qui évaluent le tonus, la force et la réactivité des muscles, révélateurs de l’état de stress général de l’individu. 
 
Notre vision thérapeutique repose sur des principes physiques, neurologiques et biomécaniques bien établies, sans aucune référence à des concepts ésotériques ou pseudo-énergétiques issus d’approches non cadrées ou de dérives sectaires comme les questions/réponses au test musculaire répondant “oui” ou “non” tel un oracle.
Méthode:
Notre approche de la kinésiologie vise à identifier les déséquilibres et stress à l’origine de troubles physiques/émotionnelles/mentaux limitant l’état de santé et de bien-être globale de l’individu puis à les ajuster via des techniques issus de médecine chinoise, de chiropratique et de neurologie adaptative ou fonctionnelle.
 
Nos interventions se limitent à l’optimisation de la santé et du bien-être, sans aucune prétention de guérison par des moyens ésotériques. Elle n’est pas non plus une psychothérapie.
 
En résumé, notre pratique de la kinésiologie repose sur des bases solides et des techniques éprouvées, sans aucun recours à des approches ésotériques ou des croyances infondées. Elle se concentre sur l’optimisation neurologique des fonctions émotionnelles, cognitives, comportementales et physiques dans un cadre strictement rationnel.

Les techniques proposées ne sont ni une médecine ni une thérapie et ne remplacent ni un avis ni un traitement médical. Aucun diagnostic n’est donné, affirmé ou infirmé. Aussi, chacun doit rester en contact avec l’ensemble de ses médecins traitants, spécialistes ou généralistes et ne pas interrompre les traitements en cours. 

La maladie concerne le modèle médical, qui est réservé aux médecins. Nul en France, et mieux qu’eux n’est habilité et autorisé à y répondre.

En Kinésiologie ou en toute autre pratique impactant la santé qu’elle soit physique, émotionnelle ou mentale, la liberté n’est pas la permissivité qui ouvre la voie au grand n’importe quoi ou tout peut-être dit où fait au nom de quelques croyances ésotériques en vogue. La liberté est la condition nécessaire qui permet à l’esprit et au corps de fonctionner de manière saine, normale, sensée. 

L’institut considère que sa tâche consiste, entre autres, à maintenir le cadre, les normes, la qualité des applications et les principes éthiques de la pratique kinésiologique telle que définit par les instances internationales. 

Ainsi, par volonté de transparence et de clarification, je me dégage de toute dérives professionnelles éventuelles, qu’elles soient religieuses, ésotériques, mystiques ou autres, liées à la kinésiologie.

kinésiologue près de moi

Institut Lyonnais de Kinésiologie

©2013-2024 Guillaume Pina - Institut Lyonnais de Kinésiologie - Institut IMPAKT®